VOLTAIRE. Œuvres complètes. (Kehl), de l’Imprimerie…

Lot 191
8 000 - 10 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 75 120 €

VOLTAIRE. Œuvres complètes. (Kehl), de l’Imprimerie…

VOLTAIRE. Œuvres complètes. (Kehl), de l’Imprimerie de la Société littéraire typographique, 1785-1789. 70 volumes grand in-8, plein maroquin rouge, dos lisse orné de petit fleuron doré, cloisonné de chainette dorée, triple filet doré encadrant les plats, double filet sur les coupes, guirlande int., tranches dorées (reliure Derome le jeune avec son étiquette). La plus belle des éditions publiées des œuvres de Voltaire, dite de Kehl, publiée sous la direction de Condorcet et Decroix, imprimée par les soins de Beaumarchais, dans l’imprimerie qu’il avait fait installée au fort de Kehl. Ouvrage imprimé avec les caractères gravés par Basquerville que Beaumarchais avait acquis pour l’édition, et magnifiquement illustrée par Moreau le Jeune qui offrit sa participation à l’œuvre. D’après Condorcet, « cette édition est la plus complète et la mieux ordonnée qui eût paru jusqu’alors des Œuvres de Voltaire/ on y a donné pour la première fois la volumineuse correspondance de Voltaire, ainsi que plusieurs pièces et autres morceaux curieux de théâtre qui étaient restés jusqu’alors inédits. Cette édition est une pure édition de luxe pour laquelle l’éditeru a employé les caractères de Baskerville, en ayant fait fabriquer des papiers d’une excellente qualité. ». Exceptionnel exemplaire sur grand papier de Claude-Joseph Clos (1736-1812), ancien magistrat, lieutenant civil de la Prévôté de l’Hôtel, intime du marquis de Villette et proche correspondant et ami de Voltaire. Clos indique avoir enrichi l’ouvrage de gravures, dessin et plusieurs manuscrits autographes dont trois lettres de Voltaire. Magnifique reliure de Derôme avec son étiquette sur la première contre-garde, « Derôme dit le jeune, établie en 1760 rue St-Jacques près le collège du Plessis, n°65 ». Exemplaire orné de 2 portraits de Voltaire par Tardieu et Houdon, de la planche double des œuvres de Voltaire, et le couronnement de Voltaire à la Comédie, du titre gravé des Estampes destinées à orner les éditions de M. de Voltaire (...), de la dédicace de Moreau au Roi de Prusse. Il est illustré et considérablement augmenté de près de 300 planches gravées comme suit : Tomes 1-9, Théâtre, 93 pl. , tome10, Henriade, 21 pl. , tome 11, La Pucelle, 44 pl. , tomes 12-15, 18 pl , tomes 16-19, Essai sur les mœurs, 5 pl. , tomes 20-23, Siècle de Louis XIV, Louis XV et Histoire de Charles XII, 20 pl. , tomes 24-30, Histoire de Russie, Mélanges historiques, Politique, etc., 9 pl. , tome 31, Newton, portrait et 14 pl. de Physique , tomes 32-43, Philosophie, Dictionnaire philosophique, 6 pl. , tomes 44-45, Romans, 39 pl. , tomes 47-51, Mélanges littéraires et Commentaires sur Corneille, 12 pl. , tomes 52-63, Correspondance générale, 12 pl. , tomes 64-67, Correspondance du Roi de Prusse et de l’Impératrice de Russie, 2 pl. , tomes 68-70, Correspondances d’Alembert et Vie de Voltaire, 4 pl. Exemplaire en outre enrichi de plusieurs notes manuscrites et dessin présentés par M. Clos lui-même au premier tome : - Tome 1er, 5 pages imprimée placées en tête présentant une Note des pièces et gravures insérées dans le présent exemplaire et qui ne se trouvent dans aucune édition des Œuvres de Voltaire (...), épreuves corrigées avec des notes manuscrites de M. Clos qui signe. - Tome 8, billet manuscrit en tête de la note sur l’Ecossaise, sur la réplique de Marmontel à la mort de Fréron, relevée par Rousseau : « Lorsqu’il mourut, on demanda devant Marmontel qui ferait son épitaphe. Le premier qui crachera sur sa tombe, répondit à l’instant le stoïque et pédant philosophe ». - Tome 10, en tête de la Henriade, dessin original à la plume et rehauts aquarellés de Eisen, représentant la Gloire de Henri IV. - Tome 13, 2 pages manuscrites calligraphiées « Réponse de Mr de Marmontel à l’Epitre de Mr de Voltaire de l’année 1773 ». Manuscrit que Clos indique lui avoir été offert par Voltaire. - Tome 61, VOLTAIRE : Lettre signée « V » de Voltaire sur 2 pages emmargées avec cette note : Ce billet a été écrit par Mr de Voltaire à Madame la Duchesse de Choiseul à l’occasion de la disgrâce du Duc son mari, ministre de la Guerre, qui fut exilé la veille de Noël 1770 (...). - Tome 63 : VOLTAIRE : Lettre signée « Voltaire gentilhord du roy » à M. Clos (Au Château de Ferney, 17 sept. 1760, 1 pp. in-4). Remerciant son correspondant de son hommage sur les arts que Voltaire a toujours cultivé , (...) Ils ont fait la consolation de ma vie, ils en font plus que jamais le charme puisqu’ils m’attirent des témoignages si vrais de votre sensibilité , il parait que vous détestez les caballes infâmes des Frérons , on ne peut aimer les lettres, sans haïr ceux qui les déshonorent (...). – Copie d’une lettre pris sous la dictée de Voltaire par Clos (Paris, 4 mars 1778, 2 pp. in-4). Lettre au curé de St-Sulpice sur les rumeurs de santé de Voltaire. – Lettre autographe signée du chevalier de La Louptière, à Voltaire (Paris,18 avril 1778, 2 pp. bi-feuillet in-4 avec adresse au verso). Adressant des vers en hommage au grand écrivain. – Lettre de Voltaire (secrétaire), (22 juillet 1770, 2 pp. in-12, marge coupée), à propos de son Histoire de la Russie, évoquant Fréron et Jean-Jacques Rousseau. (publiée dans la correspondance).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue